Sommeil

Les principales conséquences d’un mauvais sommeil

Qu’est-ce qu’un mauvais sommeil ?

Un mauvais sommeil est un sommeil qui, par sa durée insuffisante ou sa mauvaise qualité, n’est pas en mesure de remplir ses fonctions.

En effet, dormir permet la récupération à 3 niveaux :

  • récupération physique
  • récupération psychologique
  • récupération intellectuelle

Vous dormez moins de 7h par nuit ? Vous avez le sommeil léger ? Vous avez des douleurs qui vous réveillent la nuit ? Vous souffrez alors certainement d’un manque de récupération aux trois niveaux cités précédemment. Les conséquences d’un mauvais sommeil sont bien souvent méconnues et sous-estimées par les premiers concernés. Et pourtant, la liste est longue.

Les impacts d’une mauvaise qualité de sommeil

L’Institut National du Sommeil et de la Vigilance liste au moins 9 conséquences possibles liées à un mauvais sommeil :

  • risque de somnolence diurne et de troubles de l’attention,
  • mauvais maintien de la température corporelle sur 24h,
  • mauvaise restitution des stocks énergétiques des cellules musculaires et nerveuses,
  • impact sur la production de certaines hormones,
  • impact sur la régulation de la glycémie,
  • impact sur l’élimination des toxines,
  • impact sur la stimulation des défenses immunitaires,
  • impact sur la régulation de l’humeur et de l’activation du stress,
  • impact sur l’apprentissage et la mémorisation.

Mal dormir au jour le jour, les conséquences

Bien évidemment, une mauvaise nuit de temps en temps n’aura pas des conséquences comparables à plusieurs années de sommeil de mauvaise qualité. Plus nos nuits sont malmenées fréquemment, plus les impacts sont grands et variés.

Mal dormir c’est avoir de plus grands risques d’accidents de la route ou d’accidents domestiques, de plus grands risques de tomber en dépression, de plus grands risques de prise de poids, d’obésité et de souffrir des maladies qui y sont associés, de plus grands risques d’avoir des relations sociales ou familiales conflictuelles, de plus grands risques de rencontrer des difficultés d’apprentissage, de plus grands risques de tomber malade…

Une mauvaise hygiène de sommeil peut vite se transformer en un cercle vicieux duquel il est difficile de sortir.

Quelles solutions pour mieux dormir ?

Le premier pas pour avancer est de prendre conscience que dormir est un besoin fondamental. Savoir pourquoi vous dormez et connaître les conséquences d’un mauvais sommeil est indispensable pour passer à l’action. A la lumière de ces éléments, vous pouvez mesurer les effets de vos nuits sur vos journées et prendre vos décisions.

A quel point votre hygiène de sommeil impacte-t-elle votre quotidien ? Que gagneriez-vous à modifier vos habitudes de sommeil ? Depuis combien de temps la situation vous préoccupe-t-elle ? Qu’avez-vous à perdre ?

Le monde ne manque certainement pas de solutions pour mieux dormir. Internet fourmille de contenus, de produits et de pratiques destinées à améliorer le sommeil.

Non, il ne me semble pas qu’il y ait un manque de solutions à disposition des dormeurs. En revanche, il manque d’une vraie prise de conscience de l’importance de chérir son sommeil et de lui offrir toute la place nécessaire pour qu’il puisse remplir son rôle. Il est parfois difficile dans un monde où tout va très vite et trouver le temps et l’énergie de s’investir dans ce qui est fondamental.

C’est la raison pour laquelle je vous invite à vous rapprocher de professionnels si vous avez l’impression de tourner en rond. Clinique du sommeil, psychologue, sophrologue… il y a des options adaptées pour chacun. Celle que je propose quant à moi c’est le coaching appliqué au sommeil.

Si l’approche vous parle, contactez-moi pour un entretien d’évaluation sans engagement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *